Ecluses, me revoilà !

Posté par Moi le 20 avril 2012

(mardi 3 juillet)

Quel plaisir de voir le soleil dès le réveil !  Soleil, ciel bleu, même les degrés sont là !

C’est à l‘écluse de Trèbes, là où j’avais interrompu mon projet à Pâques que je mets à l’eau mon kayak juste après la quadruple écluse. La berge est haute mais à une quinzaine de mètres de la dernière porte, un rocher me sert de marche pour embarquer. Il faudra cependant empêcher un bateau d’accoster pour me permettre d’y accéder !

Sur le canal du midi, il y a bien plus de monde qu’en avril. Les bateaux sans permis pullulent à cet endroit: les différentes portes permettent de faire descendre les embarcations et les bateaux remontants attendent en bas… Un embouteillage de bateaux !

Avec mon kayak de descente, je donne mes premiers coups de pagaies et rapidement je dépasse tous les bateaux accostés. Maman me suit à vélo tandi que papa est parti garer la voiture au niveau de l’écluse suivante soit 9 210 mètre plus loin. Il viendra ensuite à notre à vélo avec Hot Dog galopant à ses côtés.

Sur chacune des maisons d’éclusier, un panneau indique le nom de l’écluse, celui de l’écluse précédente et sa distance ainsi que la suivante… C’est vraiment pratique car les cartes ne sont pas très précices.

Entre l’écluse de Trèbes et celle de Marseillette, la trace pour les vélos sur le chemin de halage est étroit, plein de pierres et de racines. Tout le monde semble descendre le Canal dans le même sens que moi ! En fait, c’est parce que les bateaux qui remontent sont coincés au niveau du passage des écluses ! 

Finalement avec mon kayak, je rivalise en vitesse les bateaux sans permis grâce au temps de franchissement des écluses. Pour celles de Trèbes, il leur faut compte 30 minutes alors que moi, je débarque avant, porte mon bateau et embarque juste après !

L’accostage à Marseillette n’est pas très facile et l’embarquement est pire; je laisse donc  mon bateau sur le toit de la voiture pour emfourcher mon VTT. 

Tous les 3 à vélo, nous passerons l’écluse de Fonfile (3 portes – 3308m) où nous pique-niquerons, l’écluse de St Martin (1242m) , l’écluse de l’Aiguille (3 portes – 1765m) où l’éclusier expose ses sculptures puis l’écluse de Puicheric (3059m). L’éclusière est hyper sympa: elle nous montre un lieu pour qu’Hot Dog se baigne, m’explique comment passer une écluse sans débarquer en montant sur un bateau sans permis et en tenant mon kayak, nous indique des lieux pour se baigner, confirme note choix de gagner la Méditerranée par le canal de la Robine…

C’est à cet endroit que papa rebroussera chemin pour rejoindre la voiture restée à Marseillette pour la parquer deux écluses plus bas. 

Avec maman et Hot Dog, nous poursuivons notre route sur un chemin de halage un peu plus large et moins caillouteux.  A l’attention des plaisanciers, un supermarché fait de la pub «Intermarché livre à bord», quelle bonne idée !

Plus loin, l’épanchoir Argent-Double puis au niveau de le Redorte (logement du garde du canal) , un pont canal dont le passage est couvert d’eau: Hot Dog est profite pour se désaltérer ! 

L’Argent-Double est une rivière du Minervois qui vient des Montagnes Noires. Son débit est très irrégulier avec beaucoup d’eau l’hiver jet des crues importantes. L’épanchoir de l’Argent-Double a été construit en pierres taillées  par Vauban  vers 1694.. Il possède 11 arches qui permettent d’évacuer le surplus l’eau afin d’éviter les crues.  

On arrive ainsi à l’écluse de Jouarres (6515m), Hot Dog commence à fatiguer. J’ai essayé de le mettre dans la sacoche avant de mon VTT mais il est trop lourd. Rendez vous donc près d’un pont pour que papa vienne récupérer en voiture notre quatre pattes… Je poursuivrais avec maman jusqu’à l’écluse d’Homps (3688m) où papa nous attend avec Hot Dog endormi sur le siège avant.

Tandis que je garde mon chien dans l’auto, papa prend mon vélo et avec maman vont jusqu’aux écluses suivantes : Ognon (3 portes) et garde d’Ognon (1 seule porte, probablement un ancien moulin doublé d’un pont canal).

Ce soir, faute d’hôtel croisé sur la route, nous irons dormir à Narbonne.

 

— INFOS UTILES en kayak — 

Avant et après les écluses, il y a des bornes d’accostage voir des pontons pour les bateaux de location or les berges et les pontons sont souvent trop haut pour se sortir seul d’un kayak de descente. 

Ecluse de Trèbes: parking pour la voiture, embarquement possible en bas de la dernière porte en traversant le canal.

Ecluse de Marseillette: accostage et embarquement compliqué,  parking avant l’écluse

Ecluse de Fonfile: accostage avant l’écluse facile, embarquement après l’écluse sur la rive opposé au chemin de halage, accès voiture

Ecluse Saint Martin :  accostage avant l’écluse facile, embarquement difficile à cause de la berge haute.

Ecluse de l’Aiguille: accostage facile au niveau de la 1ère porte et l’embarquement peut se faire 50m plus bas vers le pont canal.

Ecluse de Puichéric: accostage et embarquement sans pb

Ecluse de Jouarres: accostage possible mais embarquement délicat

Ecluse d’Homps: accostage sans pb dans le village, parking ombragé

Ecluses d’Ognon et de garde d’Ognon, ben, je n’y étais pas et mes parents n’ont pas fait attention ! Mes parents regrettent de ne pas avoir pris la tente car il parait d’entre ces écluses se trouvent un joli petit coin pour camper !

Laisser un commentaire

 

ancelotroude |
pleinfer |
qiuyin2012 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bambinaworkout
| fondgiromonaquaclub
| musculation2proteines